Accueil » Non catégorisé » Présentation ERES

Actualités

 


-  Lancement de la Chaire Tabac INCA-INSERM Inégalités sociales vis-à-vis du tabac : de l’observation à l’action, le 21 décembre. Inscription et programme

Santé mentale dégradée des jeunes : chronique d’une crise annoncée par Maria Melchior sur The Conversation. A retrouver ici

-  Garazi Ruiz de Azua Unzurrunzaga soutiendra sa thèse, intitulée La vie professionnelle après un cancer du sein : le devenir des femmes après la reprise du travail le 18 décembre à 10h en salle du conseil (Saint-Antoine)

 

L’Equipe de Recherche en Epidémiologie Sociale (ERES) a été créée en 2014, suite à la fusion de deux équipes Inserm préexistantes: Equipe DS3 de l’UMRS 707 et l’équipe de recherché sur l’épidémiologie des déterminants professionnels et sociaux de la santé - Equipe 11 de l’UMRS 1018 à Villejuif. Cette fusion a permis de regrouper les ressources en épidémiologie sociale en Ile de France, de manière à poursuivre les recherches sur les processus et déterminants des inégalités sociales et territoriales de santé et d’utilisation des services de santé. Depuis 2014 l’ERES est un des groupes de recherche principaux en épidémiologie sociale en France.

Les objectifs généraux de l’ERES sont: a) d’améliorer les connaissances concernant les déterminants sociaux de la santé; b) évaluer l’impact d’interventions et de politiques visant à réduire les inégalités sociales de santé et d’accès aux soins. Les résultats produits par l’ERES contribuent à aider les professionnel.le.s de santé et les décideur.se.s de santé publique à adapter leurs pratiques dans un contexte où, comme dans la plupart des pays industrialisés, les inégalités sociales de santé se sont accrues au cours des dernières années, malgré une augmentation continue de la longévité. La spécificité de notre équipe est d’inclure des chercheur.se.s spécialisé.e.s dans l’étude de différents aspects de la santé (cancer, santé mentale, addictions, dépistage et pratiques préventives), mais aussi des investigateur.rice.s qui ont une perspective large, et focalisent sur des déterminants des inégalités sociales dans de multiples domaines de la santé (quartiers de vie, soins primaires) et/ou des populations particulières (adolescents, femmes enceintes), dont certaines sont difficiles à atteindre ou marginalisées (personnes sans abri, immigré.e.s). L’ERES a des collaborations de longue date avec des clinicien.ne.s (soins primaires, VIH, psychiatrie), des chercheur.e.s en sciences sociales (sociologie, géographie, sciences politiques) et en biostatistiques, au sein de l’IPLESP mais également à l’extérieur, ce qui permet de créer un environnement interdisciplinaire.

En particulier, nos recherches couvrent quatre domaines: 1) les déterminants sociaux de la santé, avec un focus sur les populations immigrées vivant en France dans le but d’examiner les relations entre statut migratoire, acculturation et discrimination et santé (notamment à partir des données des cohortes CONSTANCES et ELFE et de l’étude SIRS); 2) les inégalités sociales de santé vie entière et à travers les générations (ex. cohortes ELFE, EDEN et TEMPO, projet BIEN-ETRE); 3) les conséquences sociales des maladies chroniques (ex. cohortes CANTO et IMPACTS); 4) les conséquences des caractéristiques sociétales et politiques sur les inégalités sociales de santé (études DEPICT et SIRS).

Nos différents travaux sont référencés sur ce site mais sont également valorisés sur notre blog SoEpidemio, Nos nouvelles publications figurent sur une lettre d’information distribuée trimestriellement.

 

The research team in social epidemiology (ERES, a French acronym for Equipe de Recherche en Epidémiologie Sociale) was created in 2014, after the merger of two preexisting Inserm research groups: Equipe DS3 of the former UMRS 707, and the research team on the epidemiology of occupational and social determinants of health Equipe 11 of the UMRS 1018 in Villejuif. This merger served to gather synergic research resources to study processes and determinants of the social and territorial inequalities in health and health care utilization. Since 2014, ERES is one of the leading research groups in social epidemiology in France.

The general objectives of ERES are to: a) improve knowledge of social determinants of health; b) assess interventions and policies dedicated to reducing social inequalities in health and health care access. The results we produce help health professionals and public health decision makers adapt their practice in a context where social inequalities in health have widened in recent years across industrialized countries, despite continued increases in longevity. The specificity of our team is that it includes researchers specialized in the study of different areas of health (cancer, mental health and addiction, medical prevention practices), but also investigators who take a cross-cutting view, focusing on determinants of social inequalities with regard to multiple areas of health (neighborhood, primary care) and/or different populations (adolescents, pregnant women), including some which are hard-to-reach and marginalized (the homeless, immigrants). ERES has longstanding collaborations with clinicians (primary care, HIV, psychiatry), researchers in social sciences (sociology, geography, political science) and biostatistics, within IPLESP and outside, yielding an interdisciplinary environment.

In particular, our research covers four areas: 1) social determinants of health, with a particular focus on immigrant populations living in France in order to examine relations between patterns of legal status, acculturation and discrimination and health (using sources such as the CONSTANCES and ELFE cohort studies as well as the SIRS study); 2) social inequalities in health across the lifecourse and across generations (ex. ELFE, EDEN and TEMPO cohort studies, BIEN-ETRE project); 3) social consequences of chronic diseases (ex. CANTO, IMPACTS cohort studies); 4) consequences of societal features on social inequalities in health (DEPICT, SIRS studies).

 

 

 

Webmaster & mentions légales